Covid-19 : en Charente-Maritime, l'avenir "flou" des restaurateurs et de leurs saisonniers

Les restaurateurs de Royan (Charente-Maritime) organisent le recrutement de leurs 65 futurs saisonniers. Serveurs, commis ou encore plongeurs, ce sont des embauches à l’aveugle, car les gérants ignorent quand et avec quelle jauge ils vont pouvoir rouvrir leurs bars et restaurants. “C’est du flou total. On part sur des chiffres qui sont prévisionnels”, déplore Sandrine et Jean-Christophe Garnier, propriétaires du Tiki. Un patron de boîte de nuit échaudé par 2020 Pascal Parrot, propriétaire du Rancho, une discothèque de Saint-Palais-sur-Mer, fait un tout autre choix. Il préfère ne pas recruter tant que la reprise de l’activité n’est pas garantie. “L’an dernier, on caressait l'espoir d'ouvrir en juillet-août, on avait fait des promesses à quelques jeunes et on n’avait pas pu tenir nos engagements”, explique-t-il. Chaque été, 20 000 saisonniers sont recrutés en Charente-Maritime.