Covid-19 : ce que change le passe sanitaire européen, en vigueur au 1er juillet

·1 min de lecture

Une harmonisation européenne du passe sanitaire. Déjà utilisé en France depuis le 9 juin pour accéder à des événements ou des rassemblements, le passe sanitaire prend une dimension européenne à compter de jeudi s'agissant de la libre circulation des personnes, afin de faciliter les voyages au sein de l'Union européenne dès cet été. L'objectif du "certificat numérique Covid européen" - son nom officiel - est de "baisser le risque lié aux passages de personnes aux frontières" et donc d'importation du virus, indiquait mardi le cabinet du secrétaire d'Etat chargé de la Transition numérique, Cédric O.

Si des contrôles sanitaires s'effectuaient déjà aux frontières, l'entrée en vigueur de ce dispositif dans tout l'espace européen, qui n'est pas obligatoire, va permettre de "digitaliser ces preuves" et d'harmoniser les systèmes de vérification des 27 Etats-membres, via un QR code et une signature numérique officielle prouvant son authenticité. L'application TousAntiCovid proposera ainsi une mise à jour le jeudi ou le vendredi et l'utilisateur pourra directement convertir ses documents au nouveau format européen.

Un certificat, trois situations possibles. Concrètement, "le certificat numérique Covid européen" atteste que l'une des trois conditions pour passer les frontières est réunie : 

La personne titulaire de ce passe a été complètement vaccinée, c'est-à-dire qu'elle a reçu une seconde injection au moins deux semaines avant (ou une seule pour les personnes ayant eu le Covid-19),...
Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles