Covid-19 en Centrafrique: l’accès aux équipements compliqué par la compétition internationale

·2 min de lecture

Ces dernières semaines, les partenaires et bailleurs de la Centrafrique ont annoncé débloquer plusieurs millions de dollars pour aider la Centrafrique à surmonter la pandémie de Covid-19. La gestion de ces fonds et leur usage est régulièrement questionné. Le pays manque toujours de certains équipements médicaux. Les autorités expliquent faire face à des difficultés dans l’approvisionnement.

Les Nations unies ont organisé une plateforme mondiale pour aider les pays en développement dans leurs achats d'équipement dans la réponse au Covid-19. « Mais cette plateforme ne nous a jamais bénéficié ! », estime le ministre centrafricain de la Santé, Dr Pierre Somse.

« Il ne s'agit pas que d'argent. Depuis trois mois, nous disposons de ressources de la Banque mondiale mises à la disposition de l'OMS pour acheter des équipements qui nous auraient permis aujourd'hui amplement de couvrir nos besoins. Et depuis trois mois on n'arrive pas à accéder à ces équipements bien qu'on ait utilisé les voies autorisées », ajoute le ministre.

Alors que les demandes du personnel de santé notamment se multiplient pour disposer de plus d'équipements, le ministre explique que la Centrafrique peine à faire face dans la compétition mondiale : « cette plateforme est confrontée à une compétition mondiale féroce entre les grands pays, les grandes puissances sur les pays faibles. Et les grandes puissances fabriquent les équipements, les tests en pensant d'abord à leurs populations et on est en compétition. Il y a une grosse compétition, mais une compétition inégale. Ce n'est pas simplement une logique de marché c'est une question de politique, d'inégalités, et d'inéquité dans le monde. C'est une question de politique, de choix politiques. C’est tout. »

Aujourd'hui, les autorités centrafricaines affirment gérer la crise du Covid essentiellement grâce aux dons en équipement de la fondation chinoise Jack Ma.