Covid-19 : les cas de thrombose sont-ils liés à la vaccination avec AstraZeneca ?

La vaccination au Covid-19 suit un protocole précis. La surveillance commence immédiatement après la piqure : quinze minutes d'attente sont observées, en cas de réaction allergique. La plupart des effets indésirables apparaissent néanmoins plus tard. Ils doivent être signalés par les patients ou les soignants sur le site de l'Agence du médicament ou des centres de pharmacovigilance. En France, 3 013 cas ont été remontés depuis le début de la vaccination avec AstraZeneca, majoritairement des symptômes pseudo-grippaux. Statuer autour du lien entre thromboses et vaccin Lorsque les effets sont graves ou n'ont pas été repérés par des études cliniques, les cas sont examinés par des médecins des centres de pharmacovigilance, qui enquêtent autour des symptômes et des patients. Ce fut notamment le cas récemment suite à une thrombose multiple de coagulation sévère. "Il n'y a aucun argument pour dire qu'il existe un lien entre la survenue de ce cas de thrombose multiple chez un jeune patient, et la prise du vaccin", explique le Pr. Jean-Louis Montastruc, responsable du centre régional de pharmacovigilance du CHU de Toulouse (Haute-Garonne). Ces quelques cas de thrombose, déclarés par plusieurs pays de l'Union européenne, sont actuellement réexaminés au niveau de l'Agence européenne du médicament. Elle doit établir ou écarter un lien de cause à effet, et évaluer le rapport entre les bénéfices et les risques.