Covid-19 : le cas inédit d'une nonagénaire belge contaminée par deux variants

·1 min de lecture

"C'est l'un des premiers cas documentés de co-infection avec deux variants préoccupants du SARS-CoV-2", a indiqué la biologiste moléculaire Anne Vankeerberghen, auteure de l'étude, citée dans un communiqué du Congrès européen de microbiologie clinique et maladies infectieuses (ECCMID).

Le 3 mars 2021, cette femme de 90 ans, sans antécédents médicaux particuliers et non vaccinée, avait été admise dans un hôpital de la ville belge d'Aalst après une série de chutes, selon cette étude de cas, présentée devant le Congrès et revue par les pairs de son comité de sélection.

L'état de la patiente s'est rapidement aggravé

Testée positive au Covid-19 à son arrivée, la nonagénaire présentait initialement "un bon niveau de saturation en oxygène et pas de signaux de détresse respiratoire", selon l'ECCMID. Cependant, elle a "rapidement développé des symptômes respiratoires aggravés et est décédée cinq jours plus tard", relate le communiqué.

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Coronavirus : la météo estivale peut-elle ralentir le variant Delta ?

> Covid-19 : la France se met aussi aux cadeaux pour inciter à la vaccination
> Une étude dresse le portrait des anti-vaccins en France

> Covid : les pays qui ont fait l'inverse de nous "ont été meilleurs sur tous les fronts"
> Coronavirus : pourquoi un test PCR peut-il être positif un mois après une infection ?

>Covid-19 : tout ce qu’il faut savoir sur le pass sanitaire européen

Selon la biologiste de l'hôpital OLV d'Aalst, "il est difficile de dire si la co...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles