Covid-19 : un carnaval provoque une vive polémique à Marseille

A Marseille (Bouches-du-Rhône), les forces de l’ordre ont dispersé vers 20 heures dimanche 20 mars les derniers fêtards qui restaient autour de la carcasse en feu du char du carnaval. Sept personnes ont été interpellées pour violences contre les forces de l’ordre et dégradations de mobilier urbain. Dans l’après-midi, plus de 6 500 personnes ont fait fi des règles sanitaires pour célébrer le traditionnel carnaval de la Plaine. Un rassemblement non déclaré. Des "irresponsables" “On ne peut pas s'arrêter de vivre non plus”, estime une participante. Dans la foule compressée, pas de gestes barrières et pour beaucoup pas de masques anticoronavirus. Un rassemblement fermement condamné par le maire PS de Marseille Benoît Payan : “Je suis en colère. L’attitude égoïste de quelques irresponsables est inacceptable !” Martine Vassal, présidente LR de la Métropole, pour qui cette “irresponsabilité est criminelle”, a déposé plainte.