Covid-19 : des capteurs dans les écoles pour mesurer le CO2

Faut-il ouvrir les fenêtres ou les laisser fermées ? Dans cette école près de Strasbourg, des pictogrammes donnent le tempo. Dès que le CO2 grimpe dans le rouge, il faut aérer. "On ne se rend pas très bien compte que notre air est pollué et puis là c'est vraiment quelque chose qui nous le rappelle sans arrêt", explique la directrice de l'établissement Danielle Schuster. Le dioxyde de carbonne se mesure en partie par millions, les PPM. Plus le chiffre est élevé plus le risque de transmission du Covid est élevé. Une classe fermée peut atteindre 2 000 à 3 000 PMM Dans cette école maternelle où les élèves ne portent pas le masque, ils ont bien saisi l'utilité de cette mesure. "Les élèves sont très vigilants, c'est souvent eux qui me disent la couleur du capteur et justement le moment où il faut faire attention", explique une enseignante. Dans cette classe, il faudrait rester en dessous de 800 PPM, c'est rarement le cas. "Dès que vous avez une vingtaine d'enfants dans une classe fermée en quelques dizaines de minutes, vous explosez les seuils, vous pouvez atteindre 2 000, 3 000 alors que le maximum c'est deux ou trois fois moins", explique Olivier Blond, président de l'association Respire.