Covid-19 : la campagne de vaccination ralentie par la suspension du vaccin AstraZeneca ?

La vaccination avec le sérum contre le Covid-19 d'AstraZeneca a été suspendue lundi 15 mars, décourageant ainsi certains patients qui étaient, à l'origine, déjà sceptiques. L'Agence européenne des médicaments a toutefois tenté de couper court à cette défiance : elle s'est dit convaincue des bénéfices du vaccin AstraZeneca. Elle devra rendre ses conclusions jeudi 18 mars. En attendant, des milliers de doses vont dormir dans les frigos, comme dans ceux des pharmacies. Un objectif encore tenable Si la suspension du vaccin venait à être prolongée, la France pourrait-elle tenir ses promesses sur la vaccination ? L'objectif était de réaliser dix millions de premières injections d'ici la mi-avril. Aujourd'hui, 5 135 616 ont déjà été faites. D'ici avril, Pfizer est aussi censé livrer 5 850 000 doses, contre 900 000 pour Moderna. Même en excluant les deux millions de doses attendues d'AstraZeneca, le total des doses avoisinerait les 12 millions. L'objectif reste donc toujours tenable, à condition que les livraisons suivent et qu'il n'y ait pas de nouvelles suspensions.