Covid-19 : la campagne de vaccination des enseignants en est encore au stade de brouillon

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Les enseignants vont-ils pouvoir bénéficier de la vaccination contre le Covid-19 "courant avril", comme le souhaite Jean-Michel Blanquer ? En réalité, pas tous à la fois. Invité sur franceinfo, dimanche 4 avril, le ministre de l'Education nationale a introduit l'idée d'un ciblage progressif au sein de cette catégorie professionnelle. Seront d'abord concernés les professeurs et agents qui "s'occupent des enfants en situation de handicap", puis ceux qui travaillent avec des enfants de maternelle, qui ne portent pas de masque. Le reste des enseignants devrait être éligible par la suite, selon "un raisonnement par âge", avec pour objectif "souhaitable" de "faire ça au cours des deux prochains mois"… soit à la mi-juin, juste avant les vacances d'été.

Certes, le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait déjà cité sur France Inter, le 1er avril, le cas des enseignants "au contact d'enfants atteints de handicap" dans les unités localisées pour l'inclusion scolaire (classes Ulis). Ce qui représente, au total, "entre 50 000 et 100 000 enseignants" à vacciner "le plus rapidement possible". Mais dimanche, Jean-Michel Blanquer a donc validé une mise en place de critères de priorité plus larges au sein du personnel éducatif. Ces règles sont toujours en cours d'élaboration, a ajouté le ministre de l'Education nationale, ce qui offre encore peu de lisibilité aux intéressés.

Un ordre de priorité qui reste à définir

De quoi surprendre les syndicats. "On découvre qu'il y a peut-être un (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi