Covid-19 : la campagne de vaccination compromise par la suspension d'AstraZeneca ?

La suspension de l'utilisation du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 est un coup dur alors que l'exécutif s'était fixé un objectif ambitieux : vacciner 10 millions de Français d'ici la mi-avril. "Ce calendrier de vaccination repose en très grande partie sur le vaccin AstraZeneca. C'est le deuxième vaccin le plus utilisé en France. Une première dose sur quatre est actuellement réalisée avec ce sérum anglo-suédois", explique le journaliste Jean-Baptiste Marteau en direct devant l'Élysée pour le 20 Heures, lundi 15 mars. Un retard qui pourrait être considérable Deux hypothèses existent. "Soit le vaccin n'est suspendu que quelques jours en attendant l'avis de l'Agence européenne des médicaments (...), mais imaginons que cette pause dure deux semaines, et là, ce serait plus de deux millions de personnes qui ne pourraient pas être vaccinées. Le retard serait donc considérable", précise le journaliste, qui ajoute que le vaccin AstraZeneca est celui dont la France attend le plus de doses dans les semaines qui viennent.