Covid-19 : la campagne vaccinale en entreprise peine à décoller

Dans un service de santé au travail d’Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), une dizaine d’employés viennent se faire vacciner contre le Covid-19, mardi 4 mai au matin. Olivier Kaleka révèle avoir reçu un mail de sa DRH qui lui a donné les coordonnées du centre de santé, où les salariés de son entreprise ont l’habitude de se rendre pour la médecine du travail. Il a donc pris rendez-vous pour sa première injection. Peu de candidats Michel Schmitt, un informaticien de 57 ans, a quant à lui trouvé un créneau le matin-même. En effet, les candidats à la vaccination en entreprise ne se bousculent pas. Certains se sont même désistés. Une responsable logistique a bien du mal à écouler les doses, notamment celles d’AstraZeneca, qui sont au nombre de 200 dans son frigo. Sur 44 créneaux ouverts pour la semaine prochaine, seuls huit ont été réservés pour l’instant. La vaccination en entreprise a du mal à décoller : 63 350 injections ont été réalisées mardi 4 mai, contre 43 753 le 22 avril ; des chiffres trop faibles, qui ont poussé le patronat et la CFDT à parler d'une même voix. Ils souhaitent que tous les salariés de plus de 18 ans, même sans comorbidités, aient accès à la vaccination.