Covid-19: la campagne pour la troisième dose désormais ouverte aux soignants

·1 min de lecture
(Photo d'illustration) - Robyn Beck © 2019 AFP
(Photo d'illustration) - Robyn Beck © 2019 AFP

Le Conseil de défense qui s’est tenu ce jeudi matin a décidé de suivre l’avis de la Haute autorité de santé (HAS) qui autorise une campagne de rappel vaccinal pour les personnels soignants, a expliqué le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, à la sortie du Conseil des ministres ce jeudi 7 octobre.

Un rappel conseillé mais pas obligatoire pour le moment

"Dès aujourd’hui, les soignants complètement vaccinés depuis plus de six mois peuvent recourir au rappel vaccinal", a continué le secrétaire d'État , tout en précisant que ce rappel n'était pour l'heure pas obligatoire.

"Aujourd'hui, il n'y a pas d'obligation du rappel. Je vous rappelle qu'on a toujours fonctionné avec la même méthode. C'est avant tout la confiance et la confiance dans la responsabilité des Français", a-t-il ainsi indiqué.

"Nous mettons en œuvre l’avis de la Haute Autorité de Santé: l’ensemble des soignants seront concernés par la dose de rappel, comme les proches des personnes immunodéprimées", avait d'ailleurs confirmé quelques minutes auparavant sur Twitter Olivier Véran.

"Faire rapidement leur dose"

Les personnes immunodéprimées sont, elles, déjà encouragées à recevoir une troisème injection, tout comme les plus de 65 ans.

"J’appelle toutes les personnes éligibles à faire rapidement leur dose de rappel", a également précisé le ministre de la Santé.

1.5 million de personnes ont actuellement reçu une troisième dose en France d'après Santé publique France.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles