Covid-19 : le calendrier de réouverture d'Emmanuel Macron est-il tenable ?

Rouvrir les écoles le 26 avril, les collèges et lycées la semaine suivante et les lieux de culture, les restaurants et les bars à partir de la mi-mai : tel est le but du gouvernement. Emmanuel Macron l’a réaffirmé dimanche 18 avril à la télévision américaine. Mais les scientifiques sont préoccupés par un calendrier qu’ils considèrent trop précoce. Les données épidémiologiques sont toujours à la peine. Depuis le début du troisième confinement, début avril, le nombre de cas a légèrement baissé. Des données mauvaises Cependant, ce dernier reste très élevé, avec plus de 30 000 nouveaux cas quotidiens décelés. Sur la même période, le nombre de patients en réanimation a continué de monter. "Malheureusement, ce que l’on voit, c’est l’impact de la transmission du virus trois à quatre semaines avant. L’image que l’on a aujourd’hui, qui ne diminue pas dans la réanimation, était relativement attendue", explique Philippe Amouyel, professeur de santé publique au CHU de Lille (Nord). Néanmoins, certaines données sont plus favorables, à l’instar du taux de reproduction du virus. Une personne malade contamine actuellement moins d’une personne en moyenne.