Covid-19 : comment la Bretagne plaide pour bénéficier en avant-première d'un déconfinement "territorialisé"

Clément Parrot
·1 min de lecture

Et si la Bretagne se transformait en "laboratoire du déconfinement" ? Le président PS de la région, Loïg Chesnais-Girard, se réjouit de "la belle ouverture" réalisée par Olivier Véran, mardi 20 avril, au sujet d'une approche territorialisée du déconfinement. Dans une interview au Télégramme, le ministre de la Santé s'est dit ouvert à une levée des "contraintes" sanitaires en fonction de la "situation épidémique de chaque territoire". Il invite toutefois à rester "prudent" sur l'assouplissement des restrictions face à une épidémie de Covid-19 qui reste "toujours à un niveau très élevé".

>> DIRECT. Déconfinement, vaccination… Suivez les dernières informations sur la pandémie de Covid-19

Les élus bretons préfèrent voir le verre à moitié plein. "Il faut être optimiste", veut croire le maire de Plouisy, Rémi Guillou, qui a plaidé la cause de l'approche différenciée entre les territoires auprès d'Emmanuel Macron, lors d'une visioconférence avec une quinzaine d'autres maires, mi-avril.

"Retrouver une vie moins contrainte"

"Dans les territoires où la maladie est moins importante, où le virus recule, on peut permettre aux gens de retrouver une vie moins contrainte", estime l'édile de cette commune des Côtes-d'Armor qui compte environ 2 000 habitants. "Il faut redonner un peu de liberté, un petit peu de vie sociale, car on rencontre beaucoup de problèmes d'ordre psychologique dans la population, notamment pour les gens isolés."

"On peut déjà tester localement la réouverture des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi