Covid-19 : la Bretagne, beaucoup moins touchée que le reste de la France

Presque toute la France subit les conséquences de la pandémie de Covid-19. La Bretagne, où le virus circule trois à quatre fois moins, fait toutefois figure d’exception. Sur le littoral des Côtes-d’Armor, des étudiants ont quitté Rennes (Ille-et-Vilaine) pour s’oxygéner. "Si jamais il y avait un reconfinement, autant faire quelque chose avant. On est venu ici se balader, on respire l’air marin", témoigne un jeune homme. Un taux d'incidence plus bas Dans ce département, le taux d’incidence est plus de trois fois inférieur à la moyenne nationale. Certains ont leur idée sur la question. Une femme évoque le facteur chance, quand une autre penche pour la très bonne conduite des habitants bretons. Mais c’est surtout le climat océanique qui jouerait un rôle central contre la pandémie. Ainsi, le docteur Pascal Crépey, épidémiologiste à l’École des Hautes Études en Santé publique, met en avant l’humidité et la température un peu plus élevée en hiver, du fait de l’inertie thermique de l’océan.