Covid-19 : bras de fer entre Emmanuel Macron et les médecins

Il persiste et signe : le chef de l'Etat assume à nouveau sa stratégie alors que l'on évoque un tour de vis supplémentaire pour faire face à l'épidémie de Covid-19. "Pour les jours qui viennent, nous allons regarder l'efficacité des mesures de freinage et nous prendrons si nécessaire celles qui s'imposent. Mais à cette heure, rien n'est décidé", a déclaré le chef de l'Etat ans le Journal du Dimanche. Vers un tri des patients ? Emmanuel Macron mise toujours sur l'accélération de la campagne de vaccination pour sortir de la crise sanitaire. Il tacle au passage une partie de la communauté scientifique. "L'unanimité scientifique n'a jamais été au rendez-vous (...). Certains nous disaient 'En février vous allez prendre le mur'. On ne s'est pas pris le mur (...). On a pris des mesures proportionnées à la situation", a-t-il ajouté dans le Journal du Dimanche. Mais face à l'assurance du chef de l'Etat, 41 médecins urgentistes et réanimateurs des hôpitaux de Paris demandent un retour à un confinement strict. "Les mesures prises sont insuffisantes pour soulager la tension hospitalière", disent-ils dans une tribune publiée dimanche 28 mars dans le JDD. Ils alertent sur le tri des patients qui va s'imposer.