Covid-19 : La braderie de Lille annulée pour la deuxième année consécutive

·2 min de lecture

Martine Aubry a annoncé mardi l'annulation de la braderie de Lille, "par précaution" à cause du Covid-19.

C’est «un crève-cœur» et une «précaution». Mardi la maire de Lille Martine Aubry a annoncé en conseil municipal l’annulation pour la deuxième année consécutive de la braderie de sa ville. L’événement, qui rassemble des centaines de milliers de personnes dans les rues de Lille, était initialement prévu les 4 et 5 septembre 2021.

Un contexte qui "entraîne beaucoup d'incertitudes"

Ce sont les incertitudes liées à la situation sanitaire qui ont motivé cette décision. Elle est dictée par «la nécessaire poursuite de la vaccination qui n'a pas encore atteint un niveau suffisant, ainsi que l’arrivée de nouveaux variants», un contexte qui «entraîne beaucoup d'incertitudes», a ajouté la maire dans un communiqué de presse, cité par l’AFP. Martine Aubry a expliqué avoir pris cette décision «conjointement» avec le préfet du Nord et avoir attendu «au plus tard» pour trancher. «Peut-être pouvions-nous espérer que le taux de vaccination serait encore plus élevé et peut-être aussi n'attendions-nous pas les variants qui sont déjà aujourd'hui dans notre région, notamment ceux pour lesquels on a le plus d'inquiétude car on a le plus d'incertitude», a-t-elle souligné.

La braderie de Lille, considérée comme la plus grande braderie d'Europe, avait déjà été annulée en 2020 en raison de la situation sanitaire. En 2016, c’était à cause de la menace terroriste qu'elle n'a pas eu lieu, alors que Nice avait été endeuillée le 14 juillet lors de son feu d’artifice. Les éditions précédentes ont brassé jusqu'à 2,5 millions de visiteurs venus de tout la France et de l'étranger.


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles