Covid-19 : bon pour le climat, vraiment ?

Julien Hernandez, Rédacteur scientifique

Mettons de côté le caractère peu éthique de considérer une pandémie comme une « bonne chose » pour le climat, pour savoir si cette pandémie et ses conséquences sur nos activités humaines sont une bonne chose pour le climat.

« Nous sommes le problème », ce hashtag a fait fureur sur les réseaux sociaux, initialement en réaction à la pollution qui a drastiquement baissé en Chine ou encore aux eaux de Venise qui se sont clarifiées après le confinement général. Étant donné que la relation causale qui unit « activité humaine » et « changement climatique » est maintenant admise par la communauté scientifique, il semble cohérent d'affirmer que le confinement général est à l'origine de ces conséquences positives pour l'environnement. Mais sont-elles vraiment positives ? Là est la question. À court terme : très certainement. Sur le long terme, cela pourrait être un désastre. Et spoiler : c'est bien le long terme qui nous intéresse dans cette lutte.

Se souvenir du passé 

« Les émissions ont toujours tendance à rebondir après une crise. » Ces mots sont ceux de François Gemenne, directeur du The Hugo Observatory et spécialiste en géopolitique de l’environnement, chercheur en science politique à l'université de Liège (Cedem) et à l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (Cearc), et chercheur associé au Ceri au Médialab de Sciences Po. En Chine, le confinement prend fin et on constate déjà que les émissions reviennent de plus belle. Dès lors, François Gemenne nous rappelle que « le climat a besoin d'une baisse soutenue et régulière des émissions de gaz à effet de serre, pas d'une année blanche ».

Les gouvernements font des plans de relance, potentiellement néfastes pour le climat. © lazyllama, Adobe Stock

Ne pas sous-estimer les gouvernements

Les gouvernements et les populations du monde entier sont peu actifs dans la lutte contre le changement climatique, où depuis plus de 30 ans les premiers cris d'alerte des scientifiques se faisaient entendre déjà. Et après une...

> Lire la suite sur Futura