Covid-19: Blanquer n'exclut pas des fermetures de classes "dès qu'il y a moins de 3 cas"

Hugo Septier
·3 min de lecture
Jean-Michel Blanquer, a annoncé une hausse de 1,2 milliards d'euros du budget du ministère de l'Éducation nationale. - Patrick Kovarik - AFP

Le ministre de l'Education nationale assure que la proposition du Conseil scientifique de fermer une classe dès le premier cas positif au variant est une possibilité.

Sur France Info ce mardi matin, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a été interrogé sur les propos du président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, qui soulignait l'importance de baisser la jauge des cas positifs pour fermer une classe. Cette recommandation a été faite alors que le variant britannique a été détecté dans différents établissements scolaires.

"Dès qu’il y a des cas positifs, les autorités de santé approfondissent pour savoir où on en est. Sur ce sujet comme sur d’autres je suis prudent dans mon expression car encore une fois ce sont des protocoles qui relèvent des administrations de santé, mais ce que nous serons sans doute amenés à faire, c’est fermer plus rapidement et plus nettement dès qu’il y a peut-être même moins de trois cas" par classe, a-t-il estimé.

Twitter @franceinfo
Twitter @franceinfo

Le Conseil scientifique recommande, lui, de fermer une classe dès qu'un cas du variant anglais du Covid-19 y est détecté. Le gouvernement va-t-il adapter la jauge en ce sens?

"On suit presque à chaque fois ce que dit le Conseil scientifique via les autorités de santé. On sait que le variant anglais pose un problème supplémentaire de contagiosité, donc évidemment on va suivre cette règle", a répondu Jean-Michel Blanquer. "On se cale sur ce que localement l'Agence nationale de Santé considère comme étant ce qu'il y a à faire, je me garde de donner des règles générales depuis mon bureau, mais on avance vers cette règle dont parlait Jean-François Delfraissy", a encore affirmé le ministre.

Twitter @franceinfo
Twitter @franceinfo

La fermeture totale des écoles sur l'ensemble du territoire français est en revanche encore exclue. "Il n'est pas question de fermer les écoles, tout reste possible mais mon travail est qu’elles restent ouvertes. On doit avoir une vision coût-avantage et ce serait la dernière chose à faire. Nous travaillons à cela et remercier tous ceux qui permettent cela."

Une trentaine d'écoles fermées

A l'heure actuelle, selon le ministre, "une trentaine d'écoles sont fermées tout comme une centaine de classes". "Cela risque d’augmenter ces prochains jours mais on n'est pas dans une situation d'explosion de la contagion", a-t-il toutefois indiqué.

Pour autant, Jean-Michel Blanquer a tenu à se montrer optimiste quant à l'évolution de la maladie chez les plus jeunes.

"Il y a une courbe des cas déclarés, sous-estimée, puis celle de Santé publique France, qui passe par les hôpitaux et médecins, qui est surestimée puisqu’elle concerne les 0 et 20 ans. La réalité est entre ces deux courbes qui sont parallèles. On a la même courbe qu’au retour des vacances de la Toussaint, ce qui montre que des contaminations ont lieu pendant les vacances. Nous sommes maintenant en plateau, il faut espérer une cloche comme en novembre dernier", a-t-il conclu.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :