Covid-19: Blanquer assure que la vaccination des moins de 12 ans n'est "pas d'actualité"

·3 min de lecture
Photo prise le 14 mai 2021 à l'école Saint Germain de Charonne, à Paris. (Photo: FRANCK FIFE via AFP)
Photo prise le 14 mai 2021 à l'école Saint Germain de Charonne, à Paris. (Photo: FRANCK FIFE via AFP)

ENFANTS - C’est une interrogation récurrente: faut-il vacciner les enfants de moins de 12 ans? Depuis le 15 juin dernier, les adolescents âgés de 12 à 17 ans peuvent en effet être vaccinés contre le Covid-19 avec une autorisation parentale. En dessous de cette tranche d’âge, la vaccination n’est pas encore possible en France.

Mais face à la montée du variant Delta et l’explosion des cas de Covid-19, notamment aux Antilles, plusieurs voix s’élèvent pour réclamer l’extension de la vaccination aux moins de 12 ans. Selon des prévisions de l’Institut Pasteur publiées en juin, et reprises par Le Parisien, “50.000 enfants et adolescents pourraient être infectés chaque jour à partir de septembre”.

Dans une tribune publiée dans Le Monde, la politiste Mélanie Heard estime que “les enfants et adolescents (...) seront en première ligne d’ici à la rentrée”. “Comment protégerons-nous les enfants d’âge primaire, les collégiens de moins de 12 ans et les nombreux adolescents qui ne seront pas vaccinés en septembre?”, se demande-t-elle.

Protocole sanitaire à la rentrée

Face à ces inquiétudes, Jean-Michel Blanquer a répondu ce jeudi 19 août, en marge d’un déplacement dans les Hauts-de-Seine, que “la vaccination des enfants de moins de 12 ans n’est pas d’actualité au moment où je vous parle”.

Pour faire face à la montée du variant Delta et aux risques de contamination à l’école, le ministre de l’Éducation nationale a rappelé la mise en place à la rentrée de septembre d’un protocole sanitaire comprenant quatre scénarios en fonction des degrés de circulation du virus, avec des mesures adaptées.

6000 à 7000 centres de vaccination” seront également déployés à partir de la rentrée, “dedans ou à côté” des établissements scolaires.

“Nous nous sommes organisés pour des campagnes de vaccination dès le mois de septembre pour les élèves qui ne seraient pas déjà vaccinés sur une modalité d’incitation, a ajouté le ministre de l’Éducation nationale ce jeudi 19 août. Car je le rappelle, il n’y a évidemment pas de pass sanitaire pour aller à l’école, l’école est ouverte.”

Vaccination en hausse chez les 12-17 ans

Le ministre s’est également réjoui de la montée de la vaccination chez les 12-17 ans. “Ils ont pu beaucoup se vacciner durant cet été”, a noté Jean-Michel Blanquer. On a dépassé les 50% de 12-17 ans primo-vaccinés et on dépasse les 30% de ceux qui ont reçu deux vaccins. C’est évidemment favorable à une année la plus normale possible”.

Dans un avis émis fin juillet, la Haute autorité de Santé (HAS) avait recommandé la vaccination à partir de 12 ans, “en priorité chez les adolescents présentant une comorbidité ou appartenant à l’entourage d’une personne immunodéprimée” et “chez les adolescents sans comorbidité afin de diminuer la circulation virale, de normaliser leur vie sociale et maintenir leur accès à l’éducation”.

À voir également sur Le HuffPost: La liberté où je ne dois rien à personne n’existe pas”, lance Macron après les manifestations

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles