Covid-19 : bilan plus lourd que la grippe espagnole de 1918 aux États-Unis !

·1 min de lecture

Aux États-Unis, le Covid-19 a désormais tué plus d'Américains (675.700 personnes) que la grippe espagnole de 1918-1919, de sinistre mémoire.

Le bilan humain du Covid-19 est particulièrement lourd aux Etats-Unis. Il a désormais tué davantage d'Américains que la grippe espagnole en 1918-19, selon les données publiées lundi par l'université Johns Hopkins, qui fait référence en la matière. Plus de 675.700 personnes contaminées par le nouveau coronavirus sont décédées aux Etats-Unis, selon le dernier bilan de l'institut lundi en fin d'après-midi, contre 675.000 morts de la grippe espagnole selon les historiens et les Centres de prévention et de lutte contre les maladies. 

La pandémie du Covid-19 (coronavirus) a fait au moins 4.689.140 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 10H00 GMT. Les États-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (676.059) devant le Brésil (590.955), l'Inde (445.133), le Mexique (271.503), et le Pérou (199.066). L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé.

>> À lire aussi - Italie : il fait semblant d'avoir le coronavirus et s'enfuit sans payer

Arrivé à New York pour l'Assemblée générale des Nations unies, le président Jair Bolsonaro a été photographié dînant debout dans la rue d'une pizza dimanche, une fantaisie attribuée par les médias brésiliens à son refus du vaccin contre le Covid. Par ailleurs, le vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 est jugé "sûr" et "bien toléré" par les enfants (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Annulation du contrat du siècle pour nos sous-marins : l’Australie va passer à la caisse
Déficit public, dette… la France bon ou mauvais élève de la zone euro ?
Train : la ligne de fret Rungis-Perpignan va rouvrir
Etats-Unis : comment des chèvres permettent à Trump de payer moins d'impôts
Sous-marins australiens : l'Union européenne s'en prend aux Etats-Unis

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles