Covid-19 : Biden prédit un "hiver de maladie grave et de mort" aux non-vaccinés

·2 min de lecture

Joe Biden a mis en garde contre "un hiver de maladie grave et de mort" pour les personnes non vaccinées, avec l'explosion du variant Omicron du Covid-19, et appelé les Américains à se faire vacciner, alors que partout dans le monde les restrictions se multiplient.

"La seule vraie protection est de recevoir votre injection", a dit le président américain, insistant sur le fait que le variant Omicron est "là" et va "se mettre à circuler beaucoup plus rapidement aux Etats-Unis". Il est "de la plus haute importance" de recevoir une dose de rappel pour les personnes vaccinées, et de "recevoir la première dose" pour les autres, a encore déclaré le président du pays le plus endeuillé au monde, avec plus de 800.000 morts sur un bilan mondial qui désormais dépasse les cinq millions.

L'administration américaine affirme se concentrer plutôt sur la vaccination que sur de nouvelles mesures restrictives pour l'heure. Mais les mesures de restriction des voyages se multiplient, du Canada au Maroc, de l'Irlande à la France, face à Omicron.

A l'approche des fêtes de fin d'année, la France va rétablir à partir de samedi l'obligation de justifier de "motifs impérieux" pour les voyageurs en provenance et à destination du Royaume-Uni, où les contaminations ont atteint jeudi un nouveau record, avec 88.000 cas de Covid-19 en 24 heures. L'objectif de ces restrictions est de "ralentir au maximum l'arrivée de cas de variant Omicron sur notre sol, le temps qu'on vaccine avec des doses de rappel", a insisté le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

En Angleterre, le calendrier de la Premier League a été chamboulé jeudi par les nombreux cas de Covid touchant plusieurs équipes de football, six rencontres ayant été reportées sur la fin de semaine. Tottenham, Leicester, Manchester United, Brentford, Watford... La liste des clubs dont les effectifs sont décimés par le coronavirus s'allonge d'heure en heure. La reine Elizabeth II, âgée de 95 ans, a de son côté renoncé à sa traditionnelle réunion de famille, qui devait rassembler une cinquantaine de personnes mardi au château de Windsor. Cette flambée épidémique liée au variant Omicron a poussé les Britanniques à bouleverser leurs plans pour les fêtes de Noël, avec "Christmas parties" d'entreprises annulées[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles