Covid-19 : Biden accuse la Chine de cacher des informations sur "les origines de la pandémie"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après la publication vendredi du résumé d'un rapport d'enquête du renseignement américain, le président américain Joe Biden a accusé la Chine de dissimuler les "informations cruciales sur les origines de la pandémie de Covid-19".

Le virus du Covid-19 n'a pas été développé "comme arme biologique" et n'a "probablement" pas été conçu "génétiquement" : telles sont les conclusions des renseignements américains, selon le résumé d'un rapport publié vendredi 27 août. L'origine de ce nouveau coronavirus, apparu fin 2019 en Chine, reste toutefois une énigme. Infection transmise par un animal ? Accident de laboratoire ? Les renseignements américains sont divisés et n'ont pas de réponse claire et définie.

Dans un communiqué diffusé après la publication du rapport d'enquête qu'il avait lui-même demandé au printemps, Joe Biden a accusé la Chine de dissimuler des "informations cruciales sur les origines de la pandémie". Ces informations "existent", estime le chef d'État, "et pourtant depuis le début, des responsables gouvernementaux en Chine œuvrent pour empêcher les enquêteurs internationaux et les acteurs mondiaux de la santé publique d'y accéder".

Les mots du président américain rappellent les plaintes de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a plusieurs fois exhorté Pékin à livrer toutes les informations possibles et à l'autoriser à mener une nouvelle enquête sur son territoire, après celle conduite en janvier 2021. La Chine a encore opposé un refus net à une énième demande mi-août.

"À ce jour, la Chine continue de rejeter les appels à la transparence et de cacher des informations, alors même que le bilan de cette pandémie continue de grimper", tance encore Joe Biden, qui avait déjà haussé le ton le 26 mai vis-à-vis de Pékin. Selon les données collectées par l'université Johns-Hopkins, le SARS-CoV-2 a coûté la vie à plus de 4,4 millions de personnes dans le monde. Plus de 215 millions d'humains l'ont déjà contracté.

Avec AFP

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles