Covid-19 : Beyoncé fait don de 500 000 dollars aux personnes menacées d'expulsion de leur logement

Benjamin Pierret
·2 min de lecture
Beyoncé Knowles a gagné 115 millions de dollars entre juin 2013 et juin 2014, selon Forbes. - Jason Merritt - Getty Images - AFP

Par le biais de sa fondation BeyGood, la chanteuse vient en aide à des familles dont les finances ont été fragilisées par la pandémie.

Beyoncé annonce un cadeau de Noël caritatif. La chanteuse va faire un don de 500 000 dollars (environ 410 000 euros) pour venir en aide à des personnes menacées d'être expulsées de leur logement, en raison de leurs finances réduites à cause de la crise du coronavirus.

Ce demi-million de dollars sera versé par le biais de sa fondation, BeyGood, qui explique sur Instagram comment l'argent sera distribué. La chanteuse versera 5 000 dollars "à des individus et des familles menacées de saisie ou d'expulsion". Les candidatures pourront être déposées à partir du 7 janvier auprès de la National Association for the Advancement of Colored People ("association nationale de l'aide aux gens de couleur"), une organisation américaine de défense des droits civiques. 100 personnes seront choisies. Un deuxième tour est annoncé pour février.

"De nombreuses familles sont concernées"

"Le moratoire sur le logement se termine le 26 décembre, ce qui entraînera des saisies d'hypothèques et des expulsions de logements", explique un communiqué de BeyGood. "De nombreuses familles sont concernées à cause des pertes d'emploi, des maladies et des déconvenues économiques dues à la pandémie."

Ce n'est pas le premier geste philanthropique de Beyoncé cette année. Comme le rapporte Business Insider, la chanteuse s'est engagée en septembre dernier à verser un million de dollars par le biais de sa fondation pour venir en aide à des entreprises touchées par la crise tenues par des personnes noires. Et en avril, BeyGood avait annoncé un partenariat avec Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, pour verser 6 millions de dollars afin de soutenir psychologiquement les personnes touchées par la crise, d'après Forbes.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :