Covid-19 : "La Belgique est la Sillicon Valley des vaccins"

·2 min de lecture

Les laboratoires français Sanofi et britannique GSK ont annoncé ce 11 décembre que leur vaccin contre le Covid-19 ne serait prêt qu’à la fin 2021, après des résultats des premiers essais cliniques moins favorables que prévu. «En ce qui concerne GSK, il n’y a pas de retard et notre objectif ne change pas : nous comptons toujours produire 1 milliard de doses d’adjuvants l’an prochain », nous dit Jamila Louahed dans un grand entretien paru à l'origine dans Paris Match Belgique.

La vice-présidente du pôle belge de Recherche et Développement des vaccins de GSK, évoque la stratégie de la firme dans le développement de vaccins contre la Covid-19. Une stratégie basée sur la technologie d’adjuvant, adjuvant découvert au centre historique de Rixensart dans les années nonante, actuellement produit à Wavre où se trouve le plus grand site de production de vaccins de la compagnie. Aux plus sceptiques, elle rappelle que la vaccination est un immense progrès de notre société : « A part l’eau potable, il n’existe aucun traitement plus efficace que les vaccins pour sauver des vies. » Elle ajoute dans la foulée que « la Belgique est la Silicon Valley des vaccins ».

GSK Vaccines, une des trois divisions de GSK, est l’un des principaux fabricants de vaccins au monde et travaille notamment avec Sanofi dans la production d’un vaccin anti-Covid19. C’est à Rixensart que la technologie de l’adjuvant qui sera notamment utilisé dans le vaccin candidat contre le Covid-19 a été développée en 1993. Cette technologie innovante est utilisée dans plusieurs vaccins déjà commercialisés.

complété son post-doctorat chez Magainin Pharmaceuticals à Philadelphie. Elle rejoint GSK en 2005 et dirige le centre de recherche et développement des vaccins infectieux depuis 2015.
complété son post-doctorat chez Magainin Pharmaceuticals à Philadelphie. Elle rejoint GSK en 2005 et dirige le centre de recherche et développement des vaccins infectieux depuis 2015.

complété son post-doctorat chez Magainin Pharmaceuticals à Philadelphie. Elle rejoint GSK en 2005 et dirige le centre de recherche et développement des vaccins infectieux depuis 2015. © GSK

Paris Match. GSK s’est engagé à(...)


Lire la suite sur Paris Match