Covid-19: en Belgique, les librairies restent ouvertes «pour préserver la santé mentale»

·2 min de lecture

Il est des pays où le livre est considéré comme un produit essentiel en temps de confinement. C’est le cas de la Belgique, où les librairies sont ouvertes. Pas de polémique comme en France, où il est désormais impossible d’acheter un livre sans passer par internet. Les libraires belges sont ravis de cette décision de leur gouvernement.

Avec notre envoyé spécial à Liège, Alexis Bedu

Manu Pecqueux tient la librairie Toutes directions, en plein centre-ville de Liège. « Je veux des articles qui ont la cote en ce moment, s'amuse-t-il à dire. Les gens ne peuvent pas voyager, et je vends des livres de voyage. Enfin, je vends d'autres choses : des beaux livres, des livres de cuisine, des récits de voyage qui permettent aux gens de voyager par procuration. Etant donnée l'orientation de la librairie, la fréquentation est ce qu'elle est. Mais globalement, je suis content d'être ici. ».

► À lire aussi : Reconfinement: les librairies ferment, les rayons livres des grandes surfaces aussi

« Ça permet de s'évader, de penser, de réfléchir »

Les librairies étaient fermées lors du premier confinement. Mais, pour ce deuxième épisode, le gouvernement a décidé les laisser ouvertes pour « préserver la santé mentale des Belges ». Catherine Victor est libraire chez Pax, l'une des plus grandes librairies indépendante de la ville : « Vous n'avez plus de théâtres, plus de musées, plus de cinémas... Il reste au moins une ouverture sur la culture avec le livre. Ça reste quand même un produit qui permet de s'évader, de penser, de réfléchir. Je pense qu'effectivement, le livre est important pour la santé mentale. Ça nous sort de la télé ! »

Les Liégeois se sont précipités dans les librairies au début du confinement, il y a une semaine. L’engouement est un peu retombé depuis. Mais les libraires comptent sur la fête de la Saint-Nicolas, début décembre, où les livres devraient être nombreux parmi les cadeaux.