Covid-19: la Belgique impose de nouvelles mesures de restriction

·2 min de lecture

Confrontée à l’arrivée en force des contaminations à la variante anglaise du coronavirus, la Belgique affronte une situation sanitaire décrite comme plus grave que durant les quatre derniers mois. Le nombre de nouvelles contaminations s’est envolé de 41% en une semaine pour passer à 4 000 par jour en moyenne. Les autorités belges ont donc décidé de nouvelles mesures restrictives avec en particulier la fermeture des écoles à partir du primaire.

Avec notre correspondant à Bruxelles, Pierre Benazet

À compter de ce lundi, les écoles primaires et secondaires seront fermées en Belgique. Seules les maternelles restent ouvertes.

Le Premier ministre belge Alexander De Croo décrit ces nouvelles restrictions comme une pause de Pâques, une mise sous cloche de quatre semaines avec l’objectif de rouvrir les écoles le 19 avril, date de la fin initialement prévue des vacances de Pâques: « Je suis bien conscient que c’est des mesures qui sont difficiles à avaler, et certainement pour ceux qui voient par exemple leur activité professionnelle contrainte. Mais si on ne prenait pas ces décisions-là, les conséquences seraient clairement encore plus graves. On a vu que les contaminations doublent pratiquement toutes les deux semaines, on voit qu’il y a une pression qui est en train de se construire dans les soins intensifs, qui a le risque d’être intenable à terme ».

L’interdiction de quitter la Belgique ainsi que les couvre-feu divers sont maintenus, les contrôles sur le respect du télétravail seront renforcés et la « bulle sociale » qui avait été portée à dix personnes en extérieur est ramenée à des rassemblements de quatre personnes.

Jusqu’au 25 avril, les commerces non-essentiels seront accessibles uniquement sur rendez-vous et les métiers dits de contact, comme les coiffeurs, sont fermés.

À lire aussi : Covid-19: la Belgique durcit ses restrictions pour faire face à l'arrivée d'une 3e vague