Covid-19 : la Belgique durcit ses restrictions dans les commerces et les écoles

Source AFP
·1 min de lecture
Le Premier ministre belge, Alexander De Croo, a fait de nouvelles annonces.
Le Premier ministre belge, Alexander De Croo, a fait de nouvelles annonces.

La Belgique durcit à son tour le ton. Le Premier ministre belge, Alexander De Croo, a annoncé mercredi 24 mars des restrictions plus sévères dans les commerces et les écoles du pays afin d'« essayer de surmonter la troisième vague » de la pandémie de coronavirus, sur fond d'une nette accélération des chiffres.

Les métiers de contacts non médicaux (coiffeurs notamment) vont de nouveau fermer à partir de samedi et les commerces « non essentiels » ne pourront accueillir de clients que sur rendez-vous pendant plusieurs semaines, a précisé le dirigeant libéral flamand. La semaine prochaine, la dernière avant la coupure de quinze jours des vacances de Pâques, seules les écoles maternelles resteront ouvertes, alors que l'enseignement sera pratiqué à distance pour tous les autres niveaux, du primaire au supérieur. « L'objectif est de pouvoir rouvrir pleinement les écoles le 19 avril » après les congés, a affirmé Alexander De Croo.

Enseignement à distance

Face à l'ampleur de la deuxième vague, à l'automne dernier, les autorités belges avaient dû prolonger d'une semaine les vacances scolaires de la Toussaint. Il est question cette fois d'assurer un enseignement à distance du 29 mars au 2 avril pour les élèves du primaire et du secondaire. Le week-end dernier, les ministres de l'Éducation des trois communautés linguistiques s'étaient opposés à la perspective d'une fermeture des écoles, même de courte durée.

À LIRE AUSSIPopulation bloquée, touristes autorisés : la colère [...] Lire la suite