Covid-19 : en Belgique, des étudiants en première ligne contre le virus

Derrière leur combinaison, deux visages. Celui d'Aymmesson Butryn, 23 ans, étudiant infirmier, et Elena Guns, 21 ans, étudiante en kinésithérapie. Deux jeunes Belges qui se sont retrouvés, pandémie oblige, en première ligne contre le virus. Sans forcément y être préparés. "Quand on rentre à la maison, on entend encore les alarmes [...], on entend encore les bruits des respirateurs, les bruits des monitorings. [...] J'ai eu des collègues infirmières, qui travaillaient sur le terrain, donc, qui se sont effondrées parce qu'elles ne pouvaient plus. C'était trop lourd pour elle", confie Aymmesson. Noël à l'hôpital Ces étudiants sont apparus comme une aide précieuse au fur et à mesure de l'avancée de l'épidémie. Au prix d'un investissement de taille et d'un apprentissage de tous les instants. Elena Guns l'assure : elle n'aurait jamais cru devoir aider les personnels soignants à aider les patients atteints du Covid-19. Comme la plupart des patients, elle passera les fêtes de fin d'année dans une unité de réanimation à l'hôpital. Et n'oubliera jamais les traces que laissera cette pandémie.