Covid-19 : beaucoup moins d’épidémies saisonnières

La grippe est la grande absente de l’hiver. Elle n’a jamais aussi peu circulé, comme la gastro entérite et les autres virus. “On n'a pas eu de rhume, ni de gastro, ni de bronchite pour les petits”, assure une mère de famille."Je pense que c'est le port du masque qui fait qu’il y a moins de grippe, forcément", s’explique une passante. Mais les gestes barrières et la fermeture des lieux où le brassage est important ont également largement participé à freiner la circulation des maladies saisonnières. Peu de passage aux urgences pour syndrome grippal Chaque année en moyenne, près de 10 000 Français décèdent de la grippe. Mais ils sont beaucoup moins nombreux depuis la pandémie de coronavirus. En Bourgogne-Franche-Comté, les passages aux urgences pour syndrome grippal ont quasiment disparu cette année. Prudence toutefois : les épidémies de grippe peuvent survenir plus tard et atteindre leur pic au mois de mars.