Covid-19 : la barre symbolique des 100 000 morts a été franchie

La France déplore désormais plus de 100 000 morts dus au Covid-19, en 14 mois de pandémie. Le premier décès était intervenu le 15 février 2020. Cela représente en moyenne 235 morts par jour, soit un décès toutes les six minutes. C’est l’équivalent d’un crash d’avion par jour et au total, la population de villes comme Nancy ou Caen. La France n’avait pas connu pareil bilan depuis la grippe espagnole de 1918 avec plus de 200 000 morts. Alors que ces chiffres sont récoltés par Santé publique France, l’Inserm avance de son côté que ce cap a déjà été passé il y a plusieurs semaines. L’institut comptabilise les morts à domicile et en unités de soins de longue durée. "Je ne l’ai plus jamais revue, ni vivante ni défunte" Ces chiffres sont devenus lointains par rapport à la souffrance des proches des victimes. "Ils ont emmené ma femme sur une chaise roulante dans l’ambulance, ils l’ont allongée puis ont fermé les portes. Elle m’a fait un petit signe à travers la vitre. Je ne l’ai plus jamais revue, ni vivante ni défunte", raconte Lionel Petitpas, président de l’association de victimes du Covid-19. Les règles ont été assouplies ces derniers mois, 30 personnes maximum peuvent être présentes dans les crématoriums ou les cimetières pour les funérailles. Le défunt peut être présenté aux proches, mais uniquement sur le lieu du décès.