Covid-19 : "Dans une balance bénéfice-risque, le bénéfice est du côté de la vaccination"

·1 min de lecture

"Hier, je n'ai pas eu une seule consultation durant laquelle le vaccin n'a pas été évoqué". Jean-Paul Hamon, médecin généraliste et président d'honneur de la Fédération des médecins de France, a fait le point vendredi au micro d'Europe 1 sur nos connaissances concernant les vaccins contre le coronavirus et sur leur sûreté. Une question qui suscite souvent de l'inquiétude chez les patients. "Nous sommes face à une démarche préventive inédite : on a fait un vaccin en moins d'un an pour un virus à peine plus vieux", reconnaît Jean-Paul Hamon.

>> LIRE AUSSI - Vaccin contre le Covid-19 : "Les laboratoires doivent en assumer la responsabilité"

Or ces craintes doivent être dissipées pour que la campagne de vaccination, qui doit débuter en janvier selon les annonces du Premier ministre Jean Castex, soit concluante. "La transparence va être essentielle", indique Jean-Paul Hamon. "Les laboratoires comme les gouvernements ne peuvent pas se permettre de cacher des choses".

Des points à éclaircir

Les médecins généralistes seront, dans la stratégie du gouvernement, au coeur de cette campagne de vaccination. Un atout pour créer la confiance chez les patients, puisque la figure du généraliste est plébiscitée par les Français : selon un sondage BVA, 93% des Français ont fait confiance à leur généraliste pour suivre leur état de santé pendant le premier confinement. 74% d'entre eux continueront à se tourner vers eux en premier lieu. "Mais peu importe qui réalise l'injection", soulig...


Lire la suite sur Europe1