Covid-19 : BA.4 et BA.5 vont-ils provoquer une 7e vague en France (et quand ?)

Alors qu’on a presque oublié le pass sanitaire et les masques, les contaminations au Sars-CoV-2 amorcent un rebond. Dimanche 5 juin, Santé Publique France recensait 20 542 cas positifs en 24 heures, (soit une augmentation de 25% en une semaine).

Cette reprise épidémique légère, constatée aussi par nos voisins européens, s’explique par deux raisons.

La première, c’est l’arrivée de nouveaux sous variants BA.4 et BA.5. Vendredi, Santé Publique France précisait dans son bulletin hebdomadaire que si le variant BA.2 restait pour l’heure "majoritaire" (94% des tests), les lignages BA.4 et BA.5 étaient en progression : 0,8% pour BA.4 et 5% pour BA.5 au cours de Flash S20-2022, contre 0,5% et 1,5% au cours de Flash S19-2022.

Or, ces deux souches sont plus contagieuses que leurs prédécesseurs et ont déjà causé de récentes vagues au Portugal et en Afrique du Sud.

L’autre raison pointée par Santé Publique France, c’est l’abandon des gestes barrières et des restrictions sanitaires.

"Nous sommes dans une phase de transition, analyse Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l’Institut Pasteur et membre du Conseil scientifique au Figaro ce 6 juin. On ne peut encore considérer que l’épidémie est derrière nous, car la possibilité de voir une vague liée aux nouveaux sous variants à la rentrée ou même cet été reste très forte. Mais nous n’abordons plus ce risque de la même manière qu’il y a un an. Nous avons accumulé les injections et les infections (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Cancer du sein : une thérapie ciblée déjà utilisée pourrait bénéficier à plus de patientes
Voici la taille à partir de laquelle vous risquez d'avoir le plus de problèmes de santé
Variole du singe : pourquoi on devrait observer une régression des cas
Lymphome à cellules du manteau : un nouvel espoir de traitement contre ce cancer agressif
Maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) et dépression : les pathologies seraient liées

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles