Covid-19 : "Le bénéfice du vaccin d'AstraZeneca est toujours bien supérieur aux effets indésirables que l'on peut voir", assure le Professeur Philippe Amouyel

franceinfo
·1 min de lecture

"Cette nouvelle est quand même un coup dur encore porté à ce plan de vaccination, en espérant que suivant l'origine de ce problème, on puisse trouver des solutions", a déclaré sur franceinfo samedi 13 mars Philippe Amouyel, professeur de santé publique au CHU de Lille. Il est revenu sur les retards de livraisons du vaccin d'AstraZeneca, alors que les pharmaciens sont autorisés à vacciner partout en France dès lundi 15 mars.

Le médecin se veut cependant optimiste au sujet du plan de vaccination : "On peut le tenir, car on a maintenant une logistique avec les médecins généralistes, les pharmaciens, qui vont pouvoir mettre en oeuvre suffisamment de vaccination avec au moins 300 000 doses tous les jours pour atteindre les objectifs fixés par le gouvernement", estime Philippe Amouyel. Le gouvernement ambitionne d'avoir vacciné 10 millions de Français à la mi avril.

Le professeur de santé publique est aussi revenu sur la décision de certains pays, comme le Danemark, l'Islande, la Norvège, de suspendre l'utilisation de ce vaccin d'AstraZeneca par précaution en raison de la possibilité de former des caillots sanguins : "Ces thromboses sont survenues pour de l'ordre d'environ 5 ou 7 évènements par million de personnes injectées, ce qui est extrêmement faible et bien en dessous de la probabilité, malheureusement, d'avoir une thrombose dans sa vie quotidienne, même quand on n'est pas vacciné par AstraZeneca. Le bénéfice du vaccin d'AstraZeneca est toujours bien supérieur aux effets (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi