Covid-19: un bébé naît avec des anticorps à Singapour

Clarisse Martin
·2 min de lecture

La mère du nourrisson avait été infectée par le virus pendant sa grossesse, lors d'un voyage en Europe au printemps dernier.

L'histoire est racontée par The Straits Times: un nourrisson, venu au monde à Singapour le 7 novembre dernier, est né avec des anticorps contre le Covid-19, a relaté le quotidien singapourien dimanche.

La mère du nourrisson, prénommé Aldrin, avait contracté le coronavirus en mars dernier lors d'un voyage en Europe. Elle se trouvait alors au stade de dix semaines de grossesse.

"Son pédiatre m'a dit que mes anticorps (contre le Covid-19) avaient disparus mais qu'Aldrin avait des anticorps contre le Covid-19", a confié la mère de l'enfant, Celine Ng-Chang, au Straits Times. "Mon médecin suppose que je lui ai transmis mes anticorps pendant ma grossesse", ajoute cette femme de 31 ans, qui a donné naissance à son deuxième enfant.

"Je ne m'étais pas inquiétée qu'Aldrin contracte le Covid-19 car j'avais lu que le risque de transmission était très faible", souligne rétrospectivement la jeune mère de famille. À ce jour, l'état des connaissances scientifiques est relativement restreint sur ce point précis.

Le bébé se porte bien

Le bébé, qui pesait 3,5 kg à sa naissance, se porte bien, après une grossesse chaotique, selon les dires de Celine Ng-Chang. Au printemps dernier, elle n'avait pas été la seule membre de sa famille à être contaminée au cours de ce voyage en Europe.

Sa mère et sa fille, âgée de deux ans seulement, avaient aussi été contaminées. Son frère et son époux avaient toutefois été épargnés par l'infection, indique le quotidien singapourien.

La mère de Celine Ng-Chang, âgée de 58 ans, a frôlé la mort, ajoute ce même journal, précisant qu'elle a été hospitalisée durant quatre mois et assistée d'un respirateur artificiel durant 29 jours.

"Ma grossesse et mon accouchement se sont déroulés sans heurts, malgré le diagnostic de Covid-19 au cours de mon premier trimestre, qui est la phase la plus instable de la grossesse. Je suis très chanceuse d'avoir eu Aldrin, qui est né en très bonne santé," se félicite la trentenaire dans les colonnes du Straits Times.

Pour l'heure, rien n'est établi par la science quant à la durée de la présence des anticorps dans l'organisme, mais des études tendent à indiquer que ces derniers diminuent avec le temps. Selon une étude britannique également, les personnes qui ont contracté le Covid-19 en étant asymptomatiques auraient tendance à perdre plus rapidement leurs anticorps.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :