Covid-19 : "A mon avis, cette vague aura des effets beaucoup plus forts et le risque de défaillance d'entreprises serait beaucoup plus probable", selon l'OFCE

franceinfo
·1 min de lecture

"Il y a des raisons de penser que cette deuxième vague pourra être un peu plus grave que la première, parce que la situation des entreprises n'est pas la même aujourd'hui par rapport à avant la crise", a déclaré mercredi 28 octobre sur franceinfo Éric Heyer, directeur Analyses et Prévisions à l’OFCE (Observatoire Français des Conjonctures Économiques) alors que les bourses européennes pâtissent de la crise sanitaire. Mercredi 28 octobre, les bourses de Francfort, Paris et Milan ont dévissé de plus de 3%.

Est-ce que les conséquences de cette deuxième vague seront linéaires par rapport à la première ? Il y a des raisons de penser que cette deuxième vague pourra être un peu plus grave que la première, parce que la situation des entreprises n'est pas la même aujourd'hui par rapport à avant la crise

Eric Heyer, directeur Analyses et Prévisions à l’OFCE

franceinfo

"Avant, nous étions dans une situation relativement confortable pour les entreprises qui n'avaient pas de problème de liquidité ou de solvabilité", ajoute-t-il, "Elles étaient moins endettées, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. Ce n'est pas non plus la même situation pour les ménages. Il y aujourd'hui 800 000 destructions d'emploi depuis le début de la crise. On ne commence donc pas au même niveau. Certains ont déjà perdu leur emploi. Et enfin, les finances publiques sont nettement plus dégradées. Donc tout cela fait qu'on ne peut pas considérer qu'on est dans (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi