Covid-19 : avec ou sans alcool, le gel pour les mains serait aussi efficace

Johanna Amselem
·2 min de lecture
Person applying hand sanitiser gel to kill bacteria and disease - Close up of hands washing and cleansing with hygienic soap sanitizer - Hygiene and cleaning, Antibacterial and Coronavirus concept

Des chercheurs ont constaté que le désinfectant pour les mains sans alcool serait tout aussi efficace pour désinfecter les surfaces du virus que les autres produits.

Depuis plusieurs mois, les Français ont pris l’habitude de se nettoyer les mains avec du gel hydroalcoolique pour freiner la propagation de l’épidémie de Covid-19. Les pharmacies et les grandes surfaces proposent de très nombreux produits, avec ou sans alcool. Une nouvelle étude menée par des chercheurs de l'Université Brigham Young (États-Unis) révèle que le désinfectant pour les mains sans alcool serait tout aussi efficace pour désinfecter les surfaces que les produits à base d'alcool.

Pour cette étude, les chercheurs ont comparé des désinfectants à base d’alcool, des produits avec du chlorure de benzalkonium (couramment utilisé dans les désinfectants pour les mains sans alcool) et plusieurs autres composés d'ammonium quaternaire régulièrement trouvés dans les désinfectants. Dans la majorité des tests, les différents composés ont éliminé au moins 99,9% du virus en 15 secondes. “Nos résultats indiquent que le désinfectant pour les mains sans alcool fonctionne tout aussi bien, donc nous pourrions, peut-être même devrions-nous l'utiliser pour contrôler le Covid”, a déclaré l'auteur principal de l'étude, Benjamin Ogilvie. Il souligne que ce produit présente un certain nombre davantage et permet également de lutter contre les virus du rhume et de la grippe.

Le chlorure de benzalkonium peut être utilisé à des concentrations beaucoup plus faibles et ne provoque pas la sensation familière de brûlure que vous pourriez connaître en utilisant un désinfectant pour les mains à base d’alcool. Selon lui, il est essentiel d’avoir plus d’options pour désinfecter les hôpitaux et les lieux publics”, a souligné Ph.D. l'étudiant Antonio Solis Leal, qui a mené les expériences de l'étude.

Éviter les pénuries

Le passage à un désinfectant pour les mains sans alcool est également simple sur le plan logistique. “Les gens l'utilisaient déjà avant 2020. Il semble que pendant cette pandémie, les désinfectants pour les mains sans alcool ont été mis de côté parce que le gouvernement disait : ‘nous ne savons pas si ces produits fonctionnent', en raison de la nouveauté du virus et de la particularité des conditions de laboratoire requises pour exécuter des tests dessus”.

Pour tester leur hypothèse, ils ont mis des échantillons de Covid-19 dans des tubes à essai. Ils ont ensuite mélangé ça avec différents composés, y compris une solution de chlorure de benzalkonium à 0,2% et trois désinfectants disponibles dans le commerce contenant des composés d'ammonium. Grâce à cette étude, les chercheurs espèrent que la réintroduction de désinfectants sans alcool pourra soulager certaines pénuries.

Ce contenu peut également vous intéresser :