Covid-19 : avant la rentrée, certains enseignants se font vacciner

À Valbonne, dans les Alpes-Maritimes, Aurélie Brun, enseignante en maternelle, s’est fait vacciner contre le Covid-19, mercredi 14 avril. Âgée de 42 ans, elle n’est pas prioritaire, mais un centre a accepté de la vacciner grâce au surplus de doses contenu dans les flacons Pfizer. "La septième dose, elle est, entre guillemets, sur liste d’attente, et on essaye de faire les enseignants", explique Sylvie Rohault, infirmière. L’enseignante se sent plus en sécurité pour la rentrée prévue le 26 avril prochain. Inégalités territoriales Le gouvernement n’a communiqué aucune date précise pour le moment sur la vaccination des enseignants. À Grasse (Var), Isabelle Rami, 54 ans, enseignante en CM2, n’arrive pas à décrocher un rendez-vous et ne comprend pas cette différence de traitement. Pour être sûres que les écoles puissent rouvrir à la rentrée, certaines communes, comme La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine), appellent les enseignants pour les vacciner. Une centaine seront vaccinés cette semaine.