Covid-19 : des autotests français bientôt en vente

L’autotest d’une start-up parisienne est prêt à être commercialisé. Un écouvillon est enfoncé de trois centimètres dans la cavité nasale, puis est ensuite plongé dans un tube de liquide réactif. Deux gouttes de ce liquide fait enfin réagir ou non l’autotest en 15 minutes. “C’est un test qui est facile d’utilisation, utilisable par l’ensemble de la population, et qui va permettre de tester très rapidement et casser les chaînes de contamination”, explique Julien Tizot, directeur général de Biospeedia. La Haute autorité de Santé (HAS) a donné son feu vert sur le principe de l’utilisation de ces autotests. Chaque fabricant doit maintenant obtenir l’homologation nécessaire pour la commercialisation de son dispositif par l’Agence européenne des médicaments. Moins efficaces que les tests PCR Ces autotests, qui seront vendus en pharmacie, s'adressent aux personnes de plus de 15 ans, qu’ils aient des symptômes ou soient asymptomatiques. Plusieurs informations sont encore inconnues, notamment son prix. Ils seront néanmoins moins efficaces que les tests PCR. Selon l’HAS, ils sont efficaces entre 80 et 95 % chez les patients symptomatiques, et de 50 à 60 % chez ceux qui n’ont pas de symptômes.