Covid-19 : les autorités serrent la vis pour tenter d'éviter un 3e confinement

Source AFP
·1 min de lecture
L'aéroport parisien d'Orly pendant la pandémie de Covid-19.
L'aéroport parisien d'Orly pendant la pandémie de Covid-19.

Branle-bas de combat. Pour contrer la pression croissante dans les hôpitaux et éviter un troisième confinement, les consignes se multiplient sur un renforcement des gestes barrières, et un test négatif au Covid-19 sera exigé dès dimanche soir pour l'entrée en France, tandis que le gouvernement tente de rassurer sur des délais de livraison de vaccins.

C'est à partir de dimanche minuit que les voyageurs européens voulant entrer sur le territoire français devront présenter un test PCR négatif réalisé 72 heures avant. Ces contrôles auront lieu dans les ports et aéroports principalement, soit actuellement quelque 62 000 personnes par semaine, selon le ministre délégué chargé des Transports Jean-Baptiste Djebbari. Les travailleurs frontaliers et le transport terrestre en seront exemptés, avait indiqué l'Élysée cette semaine. Les voyageurs en provenance d'un pays extérieur à l'Union européenne doivent déjà présenter un test PCR négatif, et ce, depuis la mi-janvier.

À LIRE AUSSIEurope : les voyages non essentiels fortement découragés

« Donner sa chance » au couvre-feu

Face au variant anglais, bien plus contagieux, l'hypothèse d'un troisième confinement est de plus en plus évoquée, même si le ministre de la Santé, Olivier Véran, disait cette semaine vouloir « donner sa chance » au couvre-feu, fixé à 18 heures dans tout l'Hexagone depuis le 16 janvier. Ce variant, présent en France, est plus contagieux que les mutations précédentes du virus, selon plusieurs études. Le P [...] Lire la suite