Le Covid-19 pourrait augmenter les risques de maladie d’Alzheimer et de Parkinson

Le Covid-19 pourrait encourager les maladies d'Alzheimer et de Parkinson - Getty Images/iStockphoto (Getty Images/iStockphoto)

Alors que les cas de Covid-19 repartent largement à la hausse en France, une étude danoise révèle de nouveaux effets possibles du virus sur le long terme. Selon ces recherches, il pourrait augmenter le risque de développer les maladies d’Alzheimer et de Parkinson.

Ce n’est plus un secret, les contaminations par le Covid-19 sont reparties à la hausse en France avec plus de 200 000 cas recensés en moins de 24h pour la seule journée du mercredi 6 juillet 2022. Mais comme le rapporte La Dépêche du Midi, une nouvelle menace à long terme pourrait désormais peser sur les victimes du virus. Une étude danoise présentée au 8e congrès de l'Académie européenne de neurologie révèle en effet que les personnes positives au Covid-19 encouraient un risque plus élevé de développer la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson.

Selon les chercheurs du Rigshospitalet, l’un des plus importants hôpitaux du Danemark, l’inflammation neuronale provoquée par la contraction du Covid-19 pourrait accélérer le développement des troubles neurodégénératifs dont font parties les deux maladies évoquées précédemment. Et les chiffres sont loin d’être anodins. Toujours selon cette étude, réalisée sur près d’un million de personnes, les patients positifs ont 2,6 fois plus de chance d’être touchés par la maladie de Parkinson, 2,7 fois de l’être par un AVC ischémique et 3,5 fois plus pour la maladie d’Alzheimer.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Pour éviter la maladie d’Alzheimer, il y a un certain nombre de choses que l’on maîtrise, que l’on peut faire"

Des chercheurs rassurants

Les auteurs de l’étude ont toutefois précisé que cette augmentation des risques était sensiblement identique à celle provoquée par le fait d’attraper une grippe ou une autre pathologie respiratoire du même type. Des propos rassurants qui n'enlèvent rien au véritable intérêt de cette étude : mieux comprendre les effets à long terme du Covid-19.

Une autre étude, d’origine chinoise, a récemment révélé qu’un an après leur sortie de l’hôpital, 15% des personnes sévèrement atteintes par le Covid-19 présentaient des signes de démence et 25% des troubles de type déficience cognitive légère. Encore un exemple, s’il en fallait un, de la complexité et de la diversité des conséquences de ce virus.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "C’est le premier signe de la maladie de Parkinson, ne le négligez pas"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles