Covid-19 : au tour des soignants de se faire vacciner

Le gouvernement a élargi le public à vacciner en urgence, lundi 4 janvier, aux soignants de plus de 50 ans et à risque. 1,2 million de professionnels sont concernés, avec l’objectif qu’ils soient prescripteurs et rassurent le public qui hésite encore. A l’hôpital de Nice (Alpes-Maritimes), le professeur Tran n’a pas hésité une seconde. "J’étais intimement convaincu de son efficacité, donc très vite je savais que c’était la seule solution pour être protégé, et surtout, si on arrive à une immunité collective grâce à ce vaccin, de pouvoir revivre". Les médecins généralistes bientôt concernés Il faut montrer l’exemple, et les chefs de service de l’hôpital attendent leur tour. "C’est un devoir d’exemplarité et de citoyenneté", confie le professeur Piche. 4975 doses sont stockées ici, arrivée la semaine dernière. À Nice, 2500 soignants sont concernés, soit le tiers des effectifs. La campagne de vaccination devrait bientôt s’élargir aux médecins généralistes, qui sont très demandeurs. L’hôpital devrait bientôt pouvoir accueillir 300 à 400 volontaires par jour.