Covid-19 : au Sénégal, les « vieux », acteurs importants de prévention

Par Gabriele Laborde-balen*, Bernard Taverne**, Khoudia Sow*** pour Theconversation.com
·1 min de lecture
C'est le premier jour pour cette lycéenne de retour du premier confinement à Dakar. À la manœuvre pour les gestes de prévention, un
C'est le premier jour pour cette lycéenne de retour du premier confinement à Dakar. À la manœuvre pour les gestes de prévention, un

La forte proportion de formes graves et de décès liés au Covid-19 chez les personnes âgées ? 60 ans et plus ? a été signalée par l'Organisation mondiale de la santé dès l'apparition de l'épidémie en Chine. Les autorités sanitaires du Sénégal avaient très tôt reconnu la nécessité de protéger les personnes âgées considérées comme plus vulnérables. Comment ces personnes âgées ont-elles vécu le phénomène épidémique ? Comment ont-elles réagi face aux mesures de restrictions, et à l'évocation répétée de leur vulnérabilité médicale ? Une étude anthropologique, composante du programme Ariacov, a été menée au Sénégal de mars à décembre 2020. Elle est basée sur l'analyse de « journaux de l'épidémie » rédigés par dix enquêteurs répartis dans diverses localités du pays et sur les témoignages d'une quarantaine de personnes âgées vivant à Dakar et en banlieue.

Lire aussi Coronavirus au Sénégal : un premier cas confirmé

Les conditions de logement et la place des personnes âgées dans les ménages

Au Sénégal, la proportion des personnes âgées de 60 ans et plus est peu élevée : elles représentent 5,6 % de la population, et les 70 ans et plus, 2,2 %. La place et le rôle des personnes âgées dans les ménages urbains sont particuliers. À Dakar, selon le rapport 2020 de l'Agence nationale de la statistique et de la démographie, 74 % des individus vivent dans des ménages de six personnes ou plus ; 68 % des individus vivent dans des logements surpeuplés (deux personnes ou plus partage [...] Lire la suite