Covid-19 au Royaume-Uni: le retour des morgues provisoires face à la recrudescence des décès

·1 min de lecture

Le Royaume-Uni fait désormais face à une augmentation des décès dus au Covid-19 et des morgues temporaires sont érigées à la hâte ces derniers jours pour soulager les hôpitaux débordés.

De notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

Avec son chapiteau blanc installé en pleine verdure dans une région boisée du Surrey, la morgue temporaire d’Epsom, dans le sud de l’Angleterre, accueille pour l’instant quelque 170 corps, dont plus de la moitié sont des personnes décédées du Covid-19. Cette structure provisoire, érigée en avril dernier lors de la première vague de décès, a été réactivée au mois de décembre pour à nouveau désengorger les morgues des hôpitaux du comté submergées.

Une autre structure mobile, cette fois dans le Kent, a aussi été remise en service et peut accueillir 950 corps. Le Royaume-Uni subit de plein fouet les ravages du variant du coronavirus qui a entraîné une flambée des contaminations et des décès, avec plus de 1 300 morts vendredi dernier.

À Londres, où dans certains quartiers un habitant sur 20 est désormais atteint du Covid-19, les autorités sanitaires assurent que les morgues des hôpitaux peuvent encore faire face. Malgré tout, par précaution, une morgue provisoire similaire est en cours de construction sur le site d’un crématorium.

Cette aggravation touche aussi le secteur funéraire qui estime être parvenu à 75% de ses capacités mais qui s’inquiète des prochaines semaines alors que le gouvernement a prévenu que le pire était à venir.