Covid-19 au Japon: au moins 750 000 doses de vaccins jetées à la poubelle

Le Japon connaît un nouvel accroc dans la campagne de vaccination alors que le pays, depuis le début de l'épidémie, s'est toujours distingué par sa lenteur et sa désorganisation. En ce moment à Tokyo et ailleurs, des centaines de milliers de doses de vaccin, un million même, selon certaines estimations, sont en train d'être jetées à la poubelle, car elles n'ont pas trouvé preneurs et qu’elles ont atteint leur date limite d'utilisation.

Avec notre correspondant à Tokyo, Bruno Duval

Pour la troisième phase de la vaccination, le gouvernement s'est approvisionné essentiellement auprès de la firme Moderna. Pour ce responsable d'un vaccinodrome, c'était l'erreur à ne pas commettre : « Au Japon, le vaccin de Moderna a causé beaucoup plus d'effets secondaires que celui de Pfizer. Et dans des fioles scellées de Moderna, on a découvert du plastique, du caoutchouc et même des poils ou des cheveux. Du coup, les gens se méfient, évidemment. En plus, le variant Omicron étant assez peu dangereux, beaucoup ont jugé cette troisième dose de vaccin superflue. »

40% des Japonais n'ont été vaccinés que deux fois et seuls 20% des enfants de moins de 12 ans ont reçu une première dose. Pour les experts, dès lors, si de nouveaux variants plus dangereux qu'Omicron apparaissent cet hiver, ce sera la catastrophe sanitaire dans le pays.

À lire: Covid-19 au Japon: deux ans après, Tokyo rouvre ses frontières aux touristes étrangers


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles