Covid-19 : elle attaque le gouvernement pour sa gestion de la crise et va être reçue par la cour de justice

Quand elle était adjointe au maire, Sophia Ayache a vécu plusieurs élections. Le scrutin municipal du 15 mars reste pour elle très particulier. À Montpellier (Hérault), elle a tenu un bureau de vote, dans lequel ont voté 400 citoyens. À l'époque, il n'y avait pratiquement pas de masques, mais seulement des distances pas toujours respectées, des stylos et du gel. À la veille du premier confinement, ces protections semblent illusoires pour se protéger du virus. Son père décède trois semaines après le scrutin municipal "Malheureusement, ces mesures s'avèrent être insuffisantes car nous étions dans un espace clôt. Je trouve qu'avoir maintenu ces élections relève d'une faute", confie Sophia Ayache. Deux jours après le vote, elle présente les symptômes du Covid-19. Elle contamine ses deux parents, âgés de 71 et 79 ans. Sa mère se rétablit difficilement. Son père, lui, décède trois semaines plus tard. Sophia Ayache est convaincue que tout cela aurait pu être évité et elle a porté plainte contre X en visant le gouvernement. Elle est reçue, lundi 11 janvier, par la cour de justice de Montpellier.