Covid-19 : AstraZeneca, un vaccin qui suscite des doutes

Le vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 peine à faire l’unanimité partout dans le monde. Son utilisation a été suspendue dans plusieurs pays européens, lundi 15 mars. Ces derniers craignent l’arrivée d’effets secondaires sur des patients ayant reçu une dose du vaccin. Si l’organisation mondiale de la santé juge qu’il faut continuer à utiliser ce vaccin, c’est un nouveau coup dur pour AstraZeneca qui a déjà vécu d’autres soucis par le passé. Des problèmes de livraisons Lors de son élaboration du vaccin, le laboratoire AstraZeneca a vécu un premier problème le 9 septembre 2020. Il a été forcé de suspendre ses essais cliniques car une maladie non-expliquée est apparue chez un volontaire. Les essais ont finalement repris, mais en novembre, des études ont expliqué que l’efficacité du vaccin ne serait que de 70% contre 90% chez ses concurrents Pfizer et Moderna. En janvier, le laboratoire a connu des problèmes de livraison. Sur les 120 millions de doses prévues pour l’Union européenne, AstraZeneca n’a pu en livrer qu’un tiers.