Covid-19 : AstraZeneca, un vaccin malmené

Le vaccin AstraZeneca est désormais conseillé aux personnes de plus de 55 ans, par la Haute autorité de Santé, contre 50 ans précédemment. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, doit encore annoncer sa décision de suivre ou non cette recommandation. Lui-même, âgé de moins de 55 ans, attend sa seconde dose de vaccin AstraZeneca. "S’il suit l’avis, il va se retrouver dans une mauvaise posture, parce que début mai, il doit recevoir en principe sa seconde dose. (...) Il faudra peut-être un autre vaccin", explique le docteur Damien Mascret sur le plateau de France 2, vendredi 19 mars. Le confinement aura-t-il un effet ? Le confinement annoncé jeudi 18 mars va-t-il avoir un impact sur la pression hospitalière ? "Pendant deux semaines, ça va monter, on le sait, mais on aura la troisième et la quatrième semaines, où on attend effectivement cette descente. Si ça descend, peut-être qu’on en restera effectivement à quatre semaines. Si ça ne descend pas, voire si ça stagne, on aura peut-être une mauvaise surprise", conclut l’expert.