Covid-19 : AstraZeneca impose de nouveaux retards de livraisons de vaccins à l'Europe

Une fois de plus, le laboratoire anglo-suédois AstraZeneca ne tient pas ses engagements de livraisons de vaccins contre le Covid-19. Ces nouveaux retards provoquent une grosse colère au sein de l’Union européenne. “Il se moque de nous”, a confié un fonctionnaire européen au correspondant de France Télévisions à Bruxelles Julien Gasparutto, qui s'exprime dans le 23h samedi 13 mars. “Il y a un problème de confiance”, a lâché un autre. AstraZeneca justifie ses retards par des restrictions d’exportation depuis ses usines situées en dehors de l’UE. Mais Bruxelles répond qu’il n'y a rien de nouveau. Les États-Unis, par exemple, ont toujours dit que leurs usines serviraient d’abord les Américains. La France mise en difficulté C'est un nouveau coup dur. Il n’y aura que 100 millions de doses livrées en Europe d’ici la fin juin, soit trois fois moins que prévu. Pourtant, de nombreux pays comme la France avaient misé sur le vaccin AstraZeneca pour accélérer la campagne de vaccination. Le Premier ministre Jean Castex assure que l’objectif des dix millions de personnes vaccinées au 15 avril sera tenu, tout en reconnaissant qu’il fallait rester prudent au vu de ces nouveaux retards.