Covid-19 : "On assiste à une déstabilisation complète de tous les troubles psychiatriques"

·1 min de lecture

Le Dr Patrice Schoendorff, psychiatre aux hospices civils de Lyon et en détachement à l’hôpital de Thonon-les-Bains (Haute-Savoie), lance un cri d’alarme sur la situation psychiatrique en France.

Marianne : Vous êtes psychiatre dans la région lyonnaise et vous dénoncez une situation de burn-out…Dr Patrice Schoendorff : Oui, sur le plan de la psychiatrie, la situation française est très préoccupante. Pour que les choses soient parlantes, avec le Dr Didier Charrassin, chef du pôle psychiatrie du Chablais, nous avons regardé les chiffres du secteur de Thonon les Bains, une zone qui va du Lac Léman jusqu’aux stations de ski de Morzine d’Avoriaz. Tous les indicateurs sont au rouge ! En 2020, nous enregistrons +12% de consultations psychiatriques extrahospitalières. Du jamais vu. A l’hôpital de Thonon, sur les deux derniers mois, en décembre et novembre, nous avons eu 30 hospitalisations ce qui est là aussi du jamais vu. Nos deux unités de 20 lits, qui ont par ailleurs en charge leurs patients chroniques, sont totalement saturées.Est-ce un constat général ou une situation propre à cette région des Alpes ?Je discute avec des collègues psychiatres du reste de la France, c’est partout pareil. Et comme la psychiatrie est le parent pauvre de la médecine française, cet afflux massif de nouveaux patients intervient alors que le secteur hospitalier dans ce domaine est déjà sinistré. A Thonon, sur 5 postes de psychiatres, deux sont vacants… L’hôpital doit appeler en urgence des...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Covid-19 : passer par Doctolib pour se faire vacciner, un risque pour les données personnelles ?

Covid : les régions peuvent-elles vraiment accélérer la campagne de vaccination ?

Cancer et vaccin contre le Covid : "Pas de raison de craindre des effets secondaires plus importants"

Covid : pour ou contre un passeport vaccinal ?

Après les variants britanniques et sud-africains, des mutations du Covid-19 détectées au Japon